Education du Yorkshire Terrier : les fondamentaux

En ma qualité de juge et spécialisée dans l’élevage Yorkshire, j’ai appris que l’éducation Yorkshire est fondamentale, afin que votre chiot puisse connaître les limites à ne pas dépasser et instaurer une relation sereine, de confiance, de partage, d’équilibre entre vous, votre famille, vos amis. La connaissance des rudiments de l’éducation Yorkshire sont nécessaires pour que le chien puisse s’intégrer au mieux dans votre foyer et en tirer tous les bénéfices (sécurité, confort, bien-être, hygiène). Mais en quoi consiste-t-elle ? Suivez le guide !

Education Yorkshire terrier : l’arrivée à la maison

Lorsque vous arrivez à la maison avec votre petit York, l’idéal est que vous ayez préparé ce moment important en y consacrant un peu de temps et d’attention à l’avance. En effet, vos préparatifs permettront à votre chiot Yorkshire de s’installer dans une maison dépourvue de danger et favoriser l’éducation Yorkshire.

Bien accueillir votre chiot, c’est lui avoir préparé un coin confortable et aussi avoir supprimé tout ce qui pourrait avoir représenté des dangers….

Faites le tour de la maison en imaginant que votre petit Yorkshire va s’y promener avec une vision à quelques centimètres du sol et une insatiable curiosité. Bien sûr, vous ne pouvez pas supprimer toutes les sources éventuelles de « bêtises », mais vous pouvez éviter au moins celles qui risquent de mettre sa vie en danger.

=> Les balcons avec barres de protection trop espacées.

=> Les fils électriques qui trainent.

=> Les produits dangereux type détergent ou insecticides.

=> Les sacs plastiques accessibles et qui risquent d’être mâchouillés, etc.

Préparez son coin à lui avec un dodo bien douillet le chiot Yorkshire adore cela. Un panier fait très bien l’affaire : jamais d’osier ni jamais de plastique). Prévoir aussi une couverture, une gamelle (une petite soucoupe à café est parfaite pour le début) Cela doit toujours être en rapport avec sa taille si la gamelle est trop grande cela peut lui faire peur, jouets éventuels en peluche dans un endroit où il se sentira en sécurité, facile à nettoyer et à l’abri des courants d’air. L’idéal est qu’il puisse observer les activités de la maison.

Lorsque vous vous absentez, laissez à votre chiot York un espace libre d’accès qui ne comprenne pas de dangers potentiels. Il vaut mieux un espace réduit et sûr que toute la maison avec des dangers !

L’arrivée d’un chiot dans un maison avec des enfants est synonyme de fête et donc d’excitation. Pas question d’être rabat-joie, mais il faut, plusieurs jours à l’avance, expliquer aux enfants en âge de le comprendre qu’ils vont être responsable d’un animal et que cet être vivant, loin d’être un jouet, est un individu qui mérite non seulement leur attention mais leur respect. Cet apprentissage indispensable au bien-être du chiot, sera aussi très formateur pour le caractère des enfants.

Responsabilisés, ils vivront leur relation avec leur chien non pas comme un moment de bonheur passager mais comme le début d’une nouvelle vie où ce sont eux qui deviennent capables de donner leur protection et leur affection.

Montrez-leur le coin qui appartient au chiot et dites-leur qu’ils ne doivent pas venir l’embêter quand il est là. Apprenez-leur à soulever le chiot doucement en le soutenant avec une main sous son ventre. Expliquez qu’il a sa nourriture à lui et qu’il ne faut pas lui donner à manger en dehors de son repas. Cela fera une bonne règle d’hygiène de vie, autant qu’une bonne occasion de lui rappeler qui est le maître. Ainsi, vous prenez soin de lui en vous affirmant comme le véritable garant de son bien-être et de son respect envers vous. Mon expérience personnelle de juge canin vous le garantie.

Son collier et sa laisse : laissez-vous guider.

Pour son premier collier et sa première laisse, le mieux est le nylon ou le cuir léger. La bonne taille de collier est celle du cou + 5centimètres. Je préfère le harnais au début plutôt que le collier et la laisse. Surtout, n’oubliez pas sa médaille « Je suis pucé » qui indique que votre chiot est identifiable et qui vous permettra de le retrouver plus facilement s’il s’égare. Une foi identifié, un animal égaré à 40% de chances de plus d’être retrouvé. Le constat dans cette étude est clair : Un quart des personnes sondées a déjà perdu son chien ou son chat, 81% des animaux perdus identifiés ont été retrouvés. Quant aux animaux non identifiés, ils sont seulement 59% à avoir été retrouvés. Selon des calculs faits par la NASA, les chiens et chats ont 40% de chances de plus d’être retrouvés s’ils sont identifiés.

Article sur la perte des animaux de compagnie

 

Voir nos Chiots